laleye

Originaire du Bénin, la Suissesse Marguerite Lalèyê vit dans le Canton de Fribourg depuis une vingtaine d’années. Peintre et poétesse, elle gère actuellement un centre de santé et une galerie d’art à Fribourg.

Née en 1973 à Lubumbashi dans l’ex-Zaïre d’un père et d’une mère béninoise. Dès ses 6 ans, elle entame un séjour de 13 ans au Sénégal avant de rejoindre la Suisse en 1997. C’est le statut de son père professeur en sociologie, philosophie et anthropologie qui l’a amenée à effectuer ces différents déplacements. Sa première exposition de peinture accompagnée d’une prestation de danse a eu lieu au Lycée Feidherbe à Saint Louis du Sénégal en 1994. De cette époque à ce jour, la danse et la peinture ne cessent de l’accompagner. À ses débuts, c’est l’encre de Chine et les dessins en noir et blanc qui sont son mode d’expression favori. Avec le temps, la couleur rentrera progressivement dans ses œuvres. La gouache puis l’acrylique. « Arrivée en Suisse en 1997, je me suis mise à exposer environ tous les deux ans. Actuellement, depuis l’ouverture de ma propre Galerie en ville de Fribourg, en 2008, je propose régulièrement des expositions permanentes de mes œuvres. Durant ma scolarité, j’ai aimé faire des rédactions, écrire des poèmes, lire et étudier des textes. C’est en 2010 que paraît mon premier recueil de poèmes intitulé Des roses et des lèvres aux éditions l’Harmattan, préfacé par Claude Luezior écrivain et poète Suisse, Lauréat à l’Académie française. Depuis fin 2014, j’écris régulièrement dans la revue Recto-Verseau. Créée en 1986 cette revue est spécialisée en thérapies naturelles et développement personnel. »

Quels sujets abordez-vous dans vos livres ? Où peut-on se les procurer ? Avez-vous un livre en préparation ? Sur quel thème ?

« Mes livres portent sur différents sujets, car la vie est pour moi une source intarissable d’inspiration qui nous invite à une aventure aux multiples facettes. En 2010 mon premier livre a été un recueil de poèmes intitulé Des roses et des lèvres aux éditions l’Harmattan autour des sujets d’amour, de la mort, de l’enfance…de la vie. En 2012 Sur le chemin du retour : les blessures de l’avortement, en autoédition. Un récit autobiographique où j’ai souhaité partager une expérience qui a bouleversé ma vie et m’a progressivement amené à un autre regard sur moi-même et sur le monde. J’ai le sentiment que les périodes vécues comme difficiles dans nos vies sont des opportunités de s’éveiller, d’évoluer, de grandir spirituellement et de devenir créateur conscient. En 2015 le bonheur me va si bien : un état d’esprit, aux éditions Recto-Verseau. Un livre où je partage ma manière de voir la vie afin que toute situation vécue, quelle que soit sa nature, soit source de joie et de bonheur. Nous sommes créateurs de notre réalité et nous pouvons, par notre état d’esprit, chercher à voir le positif dans chaque évènement de notre existence. La sortie de cet ouvrage m’a inspiré la création d’une Association en janvier 2015 La Voix souche par le fleurissement des chants de l’être, aux éditions Recto-Verseau est un ouvrage d’un jeu de 78 cartes sur une méthode que j’ai développée après plusieurs années de pratiques autour de la voix et des sons. Mon point de vue étant que, quel que soit notre voix, nous pouvons chanter tout ce que nous sommes : pensées, sensations, émotion. En chantant notre être de tout notre cœur nous pouvons élever notre conscience, nous unir au cosmos et laisser fleurir la paix en soi et autour de soi. À part l’ouvrage Sur le chemin du retour disponible dans les bonnes librairies. En ce qui concerne mes projets littéraires, j’ai l’habitude d’avoir plusieurs livres en chantier. En 2016, deux livres étaient au programme aux éditions Recto-Verseau. Un sur les rêves lucides, états modifiés de conscience et sortie hors du corps comme source de créativité, d’éveil et d’unité. Et l’autre sur le Chamanisme de l’être : une nouvelle approche que j’ai créée et que j’explore depuis quelques années. Une invitation pour chacun d’entre nous à éveiller et apprivoiser notre guérisseur, guérisseuse intérieure. Cette part créative et divine de nous-mêmes capables d’œuvrer en harmonie avec la nature et en communion avec tous les êtres. »

L’artiste est joignable à Espace Oshun. Rue de Lausanne 38 CH 1700 Fribourg.  Internet : http://www.margueritelaleye.com/  E-Mail: info@oshoun.ch  

Publicités